Le photolangage : à quoi ça sert ?

Le photolangage® est une méthode qui a pour objectif principal de faciliter la prise de parole des participants lorsqu'elles s'expriment en groupe.

Cela peut donc être utile dans toute organisation, et c'est redoutablement efficace. Notre conviction chez Concept Image, c'est que le photolangage ne devrait pas être l'apanage des consultants, coachs et facilitateurs. Il mérite d'être mis entre toutes les mains.

C'est pourquoi nous avons créé et offert un photolangage à tous nos clients pour Noël 2021.

En quoi consiste la méthode photolangage ?

Il s'agit d'utiliser des photos afin de faciliter la prise de parole en public. La photo est le support de cette parole.

Matériel nécessaire

Il faut disposer d'un nombre conséquent de photos. Environ 3 fois plus de photos que de participants.

Au préalable, l'animateur a préparé une question qu'il souhaite travailler avec le groupe. Tout sujet peut être abordé avec cette méthode, en voici quelques exemples.

  • "Comment vous sentez vous ce matin ?"
  • "Dans quel état d'esprit abordez vous ce nouveau projet ?"
  • "Qu'est ce que vous attendez de notre nouveau site Internet ?"
  • "Comment vivez-vous le télétravail ?"
  • "Quel objectif professionnel souhaitez-vous travailler sur l'année à venir ?"
  • "Comment décrivez vous le fonctionnement actuel de votre équipe ?"

L'important est de bien formuler votre question (une question ouverte), et de s'assurer que tout le monde la comprend.

 

Technique d'animation

  1. Disposez toutes les photos : sur une table, par terre. Elles doivent être bien visibles, et doivent pouvoir être prises en main.
  2. Posez votre question au groupe, et demandez leur de choisir la photo qui représente le mieux leur réponse. Exemple : "Choisissez la photo qui selon vous représente le mieux la façon dont vous vivez le télétravail ?"
  3. Laissez un temps de réflexion au groupe, pour que chacun choisisse sa photo. Chaque membre du groupe va choisir individuellement sa photo, celle qui lui parle le plus, qui incarne le mieux sa réponse à votre question. Chaque participant choisit sa carte sans pour autant la prendre en main tout de suite : toutes les cartes doivent rester visibles, afin que plusieurs participants puissent choisir la même. Ce choix se fait dans le silence, et sans limite de temps. Soyez rassuré, les participants choisissent généralement très vite une photo.
  4. Chaque participant parle ensuite de sa photo au groupe. Il la prend en main pour accompagner sa réponse orale, et éventuellement s'appuyer sur des détails visuels. La qualité de l'écoute est clé. Puis, les autres participants peuvent réagir sur son propos et son image : poser des questions, creuser, rebondir. L'animateur peut prendre des notes, afin d'utiliser cette matière.

Les règles d'or pour un photolangage réussi

Avant de lancer votre photolangage, précisez au participants les règles suivantes.

  1. Tout ce qui se dit dans le groupe reste dans le groupe (et tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas).
  2. Bienveillance. On écoute chaque participant sans juger son choix de photo ou sa réponse.
  3. Sincérité. Le choix doit être spontané, la réponse sincère. Sans quoi l'exercice n'a pas d'intérêt.

A quel moment l'utiliser ?

A l'agence, on utilise beaucoup le photolangage : pour nos réunions d'équipe, pour faire avancer des chantiers internes, faire nos bilans projet, et avec nos clients.

Nous l'utilisons à différents moments : pour comprendre l'état d'esprit de chacun au sein d'un groupe, faire de l'idéation (brainstormer), prioriser, identifier un problème ou une solution, etc.

La seule limite, c'est le temps. Car il faut laisser un temps de réflexion aux participants, puis un temps de parole à chacun (prévoir 2 à 5mn par personne).

 

Pourquoi ça marche ?

Déjà, parce que c'est une méthode fédératrice. Elle aide les personnes qui ont du mal avec la prise de parole en public à s'exprimer, et elle canalise les bavards.

Par ailleurs, elle évite l'angoisse de la page blanche. En parcourant les photos avec la question en tête, le cerveau fait des associations d'idées. Nous sommes toujours impressionnés par la qualité des réponses obtenues avec le photolangage : l'analyse est fine et profonde. Le propos est clair, puisqu'il est illustré par l'image par le participant.

Enfin, elle "force" les participants à être spontanés, et elle neutralise les réponses trop préparées ou toutes faites.

Amusez-vous !

Si vous pratiquez le photolangage, vous aurez remarqué que c'est très souvent un bon moment. Le sujet est sérieux, mais l'ambiance est bonne : les participants jouent le jeu, les modalités offrent une parenthèse dans une journée de travail.

A vous de jouer.

Vous êtes intéressés par nos articles ?

Nos actualités, elles sont fraîches et on vous les expédie directement dans votre boite email. Si vous le voulez, c’est ici pour les recevoir.

S’inscrire à la newsletter
Retour aux articles