Ai-je vraiment besoin d’un (nouveau) logo ?

Aujourd'hui, que vous le vouliez ou non, les images qui nous entourent sont omniprésentes et vous êtes exposé(e) à des centaines de logos au quotidien. Sur un crayon, une clé, un vêtement, un emballage alimentaire, un pare-brise, et même à des emplacements insoupçonnés comme sur les puces qui composent votre ordinateur par exemple... Tous les objets du quotidien sont marqués par un logotype. Mais au fait, ça sert à quoi un logo ? Quelles sont les questions à se poser pour construire ou faire évoluer votre identité ? Nous avons résumé pour vous l'essentiel ci-dessous. Bonne lecture !

Quelles sont ses missions ?

Le logo permet de donner une identité à une entreprise, une marque ou une organisation. Il véhicule ses valeurs et son positionnement à travers une image graphique unique. Une identité cohérente sur tous les supports permet de créer un univers graphique fort. Donner une personnalité à travers un logo, cela sert également à fédérer en interne : tous les collaborateurs peuvent ainsi se reconnaître à travers une identité graphique.

Quel est son impact chez les utilisateurs ?

L'objectif principal est d'amener les clients ou le public à mémoriser rapidement le logo symbolisant votre entreprise. Une image est plus facilement mémorisable qu'un nom d'entreprise. "Tu te rappelles de l'entreprise avec ce logo vert en forme de feuille ?" Pour avoir un logo efficace et immédiatement identifiable, il est essentiel d'adopter une posture de simplicité. Les subterfuges graphiques sont un frein à son efficacité.

Quelles sont les types de logos ?

Il existe 4 types de logos : Le logo typographique. Il ne contient qu'une typographie, qui est le nom de l'entreprise. Il peut inclure des signes distinctifs tels que des petits détails graphiques sur des signes ou biens des traits. Dans ce type de logo, le choix de la typographie et des couleurs est capital. C'est ce qui va apporter une identité propre à la marque.

Le logo illustratif ou symbole. Il est utilisé par des entreprises implantées depuis très longtemps et dont la réputation n'est plus à faire, tel que Apple, Twitter, Shell, Carrefour, etc. Ces différents acteurs ont souvent commencé par des logos combinés (typographique + illustratif) car le pictogramme peut difficilement vivre seul au démarrage ou au lancement de la marque.

Le logo combiné. Il associe plusieurs éléments : une typographie et une illustration, un pictogramme ou une forme abstraite. Il peut prendre la forme d'un emblème. Dans ce cas, la typographie ainsi que l'illustration ne peuvent vivre l'un sans l'autre. C'est le cas de Starbucks ou bien Harley Davidson par exemple.

Le monogramme.  Il est créé avec les initiales de l'entreprise. Certains d'entre eux sont ancrés dans les esprits, tel que Toyota, LG, LV ou YSL. Étant donné que l'utilisateur va se focaliser sur les initiales, la typographie choisie est très importante. Une police bien lisible est nécessaire et elle doit correspondre avec votre secteur d'activité et la thématique de la marque. Dans le cas d'un lancement, ajouter en toutes lettres le nom de l'entreprise en dessous du monogramme aidera vos clients à retenir votre nom.

Toyota, Lg et Yves Saint LAurent

Comment obtenir le logo idéal ?

Par où commencer ?

  • Il faut d'abord identifier les valeurs et le positionnement de l'entreprise, la marque ou l'organisation. C'est ce qu'on appelle la plateforme de marque. Adresser un message ne peut se faire sans avoir défini au préalable qui vous êtes ! Cette étape va vous aider à définir le message que vous souhaitez véhiculer à travers le logotype.
  • Après cette première étape, il est important de faire une recherche sur les concurrents pour connaître l'environnement dans lequel va évoluer votre logo.
  • De plus, il conviendra de réfléchir sur les axes de différenciation de votre entreprise, votre produit ou autre, afin de mettre en avant ces éléments dans le processus créatif.
  • Il va également falloir déterminer le public visé, car c'est à vos clients et prospects que le logo va s'adresser directement. Apprendre à mieux les connaître va vous aider à savoir comment leur parler visuellement.
  • Ça y est, vous y êtes, la création du logo peut commencer !

Toutes ces étapes sont effectuées avec l'aide et la participation d'un professionnel de la communication, comme une agence. Afin d'en savoir plus sur la méthodologie à appliquer, nous vous invitons à visionner cet interview ici.

Quelles sont les pièges à éviter ?

Reproduire une création existante. C'est précisément ce qu'il ne faut pas faire. Il est important de s'inspirer de l'univers dans lequel le logotype va évoluer, mais il ne s'agit pas de recopier un design car il a été pensé à partir d'une histoire et des valeurs que vous ne partagez pas forcément. Choisir une palette coloristique trop étendue. En effet, l'impact visuel peut diminuer du fait de l'utilisation d'une multitude de couleurs différentes. Dans cette configuration, le logo aura du mal à vivre sur tous les supports. De façon générale, il est recommandé d'utiliser 3 couleurs maximum. Vouloir suivre la tendance à tout prix. Il faut savoir qu'elle évolue constamment. Ainsi, en 2019, si votre logo s'inscrit dans toutes les tendances du moment,  il ne le sera peut-être plus en 2020. En revanche, si le message est fort, le design aura beau être "démodé" il restera cohérent et impactant. Ne pas prendre en compte les différents supports sur lequel le logo va vivre. Par exemple, créer un logo avec une typographie trop fine pourra être difficilement lisible après impression sur certains supports. Un bon logo doit être techniquement reproductible sur tous les supports de communication et doit être déclinable en noir et/ou en blanc.

Que faire avec mon logo : le faire évoluer ou le refondre ? 

Après plusieurs années d’existence, le besoin de changer ou de faire évoluer un logo peut se faire sentir car l'entreprise se développe avec de nouvelles ambitions et les valeurs évoluent. Elle se spécifie dans un domaine en particulier ou, tout simplement, le logo a pris quelques rides après 20 ans d'existence. Faire évoluer un logo trop fréquemment n'est pas recommandé au risque de perdre de la crédibilité et créer de la confusion auprès de votre audience. Les raisons principales qui peuvent justifier une refonte de logo vont être le changement des valeurs de l'entreprise, une évolution ou le rachat d'une autre entité, ou encore l'offre de services / produits qui change. Si votre logo a besoin d'un rafraîchissement, l'évolution du logo est sans doute juste suffisante. Il est possible d'ajuster les teintes, la typographie, les formes, comme l'illustrent les exemples ci-dessous.

La charte graphique

Dernière étape pour finaliser la création d'un logo : la définition d'une charte graphique. Ce document permet de formuler sur un support physique, les différentes utilisations et déclinaisons possibles du logo ; ainsi que les utilisations non autorisées. Dans cette charte, il sera inscrit également la ou les couleurs principales à utiliser sur les supports, les couleurs secondaires, les typographies etc. Ainsi, on s'assure que son utilisation reste cohérente dans le temps et sur tous les supports. Maintenant que les coulisses de la création d'un logo n'ont plus de secrets pour vous, vous êtes-vous demandé si le logo de marque ou entreprise reflète (toujours) vos ambitions, vos valeurs et vos missions ?

Vous êtes intéressés par nos articles ?

Nos actualités, elles sont fraîches et on vous les expédie directement dans votre boite email. Si vous le voulez, c’est ici pour les recevoir.

S’inscire à la newsletter
Retour aux articles